Comment valoriser son expérience ?

Le 21 Juil 2014

Par Judith Tripard, consultante senior chez Clémentine

Valoriser son expérience est la clé de la rédaction d’un CV et d’une lettre de motivation, mais aussi de la mise en avant de son profil sur les réseaux sociaux, et aussi et surtout de l’entretien de recrutement.

Afin de valoriser son expérience de la manière la plus pertinente possible, il faut garder en tête l’objectif de sa démonstration en se mettant à la place d’un employeur.

1ere étape : posez-vous les bonnes questions
Ne négligez pas cette première étape avant toute recherche d’emploi car c’est probablement ce qui vous permettra de faire la différence en désamorçant toutes les questions que pourrait vous poser un employeur.
– Quels sont mes points forts ? et quels sont les points forts de mon parcours ? Sur quoi est ce que je dois insister à la fois dans mon CV et dans mon discours ?
– Quels sont les points faibles de mon parcours ? Qu’est ce qui pourrait m’être reproché et comment le justifier de manière positive ?
– Quelles sont les compétences attendues par le recruteur pour le poste que je vise ? Pour cela, vous pouvez trouver des fiches de postes ou bien des annonces d’emplois sur internet.
– Quelles sont mes réalisations significatives ?
– Qu’est ce qui, dans mon parcours, peut argumenter de la pertinence de mon profil pour le poste que je recherche ?
– Plus généralement, quelle histoire ai-je envie de raconter ?

2ème étape : rédigez votre CV de manière pertinente
Là, il s’agit de mettre en avant de manière synthétique les éléments qui sont sortis de votre réflexion.
– Rédigez une rubrique au début de son CV qui résume vos compétences
– Mettez en avant les expériences les plus significatives et les résultats obtenus. Ne négligez pas les éléments chiffrés. Pour un poste de commercial, listez les objectifs chiffrés atteints. Pour un poste de responsable RH, mettez en avant le nombre de collaborateurs gérés, le nombre de recrutements effectués par exemple. Pour un poste de contrôleur de gestion, n’oubliez pas de préciser le chiffre d’affaires de la société.
– Enfin, si vous avez eu des expériences variées, la place que vous accorderez dans le CV à des expériences s’éloignant du métier que vous visez devra évidemment être moins importante. Ne les omettez pas, car ça ferait un trou dans votre CV, mais ce n’est pas sur ces expériences-là que vous apporterez le plus de détails dans la description des missions.

3ème étape : l’entretien
En entretien, il faut vous souvenir que vous avez un temps limité pour synthétiser votre expérience et mettre en avant votre expertise pour convaincre. Il s’agit d’une argumentation et non pas d’un résumé linéaire de votre parcours. C’est l’occasion de raconter votre histoire et d’y glisser tous les arguments pour convaincre votre futur employeur. Vous devrez notamment donc vous attacher à illustrer tout au long de votre discours que vous avez pu démontrer les compétences requises pour le métier auquel vous postulez. Exemple pour un commercial : donnez des exemples de cas de négociation réussis pour illustrer votre pugnacité ou vos qualités de négociateur.
Mais n’oubliez pas que l’entretien est avant tout un dialogue et certains employeurs pourraient vous prendre au dépourvu en ne vous laissant pas expliquer votre parcours et en vous posant simplement quelques questions précises. Ça aussi, vous y serez préparés si vous n’avez pas négligé la première étape où vous vous serez posé toutes les questions possibles sur votre parcours.

Ne vous découragez pas! L’entretien est un exercice de style difficile et demande de l’entrainement.

DERNIERS ARTICLES

Rechercher des articles

CANDIDATS

CONFIEZ-NOUS VOTRE RECHERCHE